Livre de l'Apocalypse



Contenu (table des matières)

Introduction (ci-dessous)   Fiche descriptive   Interprétation spirituelle   Chiffres et nombres de la Bible   Présentation  



Introduction

Il y a en l'homme un vide en forme de Dieu que la tromperie religieuse cherche à remplir, mais que seul le Fils de Dieu peut pleinement satisfaire.


Petite introduction : le livre de l'Apocalypse est valable à toute époque, pour chacun, ici et maintenant. Toute interprétation particulière est désapprouvée par la Bible elle-même, si elle prétend être l'unique explication.

Un exemple : la terre, c'est avant tout notre terre intérieure - par quoi est-elle envahie ? est-elle terre d'Égypte ? est-elle ancienne, ou nouvelle Jérusalem ? Tout le reste n'est qu'effets collatéraux dans le monde spatio-temporel de ce qui se passe dans notre monde intérieur. Quelle que soit l'interprétation géo-historique que vous donniez de la Bible, et en particulier du livre de l'Apocalypse, elle n'est que le reflet de ce qu'il y a dans les coeurs.

L'interprétation spirituelle est première. Toutes les autres en découlent. Pourquoi ? parce que tout ce qui se passe sur terre n'est que la conséquence de ce qui se passe dans les coeurs. Or, les conséquences de ce qui se passe dans les coeurs, il y en a des milliers dans l'Histoire. Chaque interprétation particulière est probablement correcte à un instant donné, mais anecdotique par rapport à l'espace-temps global, et insignifiante par rapport aux univers de Dieu. La compréhension spirituelle embrasse le tout : elle est par conséquent fondamentale.



  Traduction du texte biblique  Le texte du Livre de l'Apocalypse utilisé dans cette étude est traduit directement du grec.


  Interprétation   De nos jours, on interprète le livre de l'Apocalypse littéralement, au lieu de l'interpréter spirituellement comme cela a toujours été fait dans les siècles passés, jusqu'à ce que l'esprit matérialiste surgisse, envahissant jusqu'aux esprits des chrétiens, qui aujourd'hui interprètent matériellement la Bible…

Si cela vous intéresse de savoir ce que l'Esprit dit aux églises, et non pas ce que votre psychisme vous dicte, vous trouverez ici l'interprétation que l'Esprit donne du livre qu'Il a inspiré il y a 2000 ans.

Si vous parcourez des sites internet ou des livres d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Priez, et demandez d'être éclairés, d'être libérés du matérialisme : vous connaîtrez la vérité, qui vous rendra libres

Que Dieu vous fortifie, car il vous faudra du courage pour aller à contre-courant des vérités psychiques, une fois que vous vous serez laissé convaincre par le Saint-Esprit.



  Le saviez-vous ?   Si vous ne partez pas dans l'optique d'une interprétation spirituelle, vous manquez la cible (ce que la Bible appelle "pécher"). Il s'agit en effet de discerner avec l'oeil de l'Esprit!


  Interpréter correctement le texte biblique  
  1. Interpréter le verset dans son contexte


  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)


  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre


  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse


  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres


  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ


  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible




  Révélation  
Aucune prophétie de l'Écriture ne provient de la propre pensée du prophète (2 Pi 1:20)

Le terme apocalypse signifie littéralement dévoilement : révélation de la nature véritable des êtres et des choses.

C'est ce que le livre de l'Apocalypse, ou Révélation, se propose de faire : nous dévoiler ce qui jusqu'alors était caché, ce que Dieu voit, ICI et MAINTENANT, en moi.

C'est la Révélation du Christ Jésus :

  • Révélation du Christ Jésus : révélation venant de Lui, pour décrire l'homme ancien

  • Révélation du Christ Jésus : révélation le concernant Lui, pour décrire l'homme nouveau

Il est étonnant que ce livre, qui signifie révélation, dévoilement, passe pour un texte obscur, difficile à déchiffrer... alors qu'en fait il est censé, depuis 2000 ans, nous montrer, à travers l'oeil de Dieu, ce que nous sommes, et ce que Lui est.

Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres (Jean 8:32)



  Toi, ici et maintenant  
La Bible dit clairement qu'elle ne peut faire l'objet d'interprétations particulières (2 Pi 1:20)

Or, tout ce qu'on lit de nos jours concernant le livre de l'Apocalypse, ce sont des interprétations particulières.

Le livre de l'Apocalypse a pourtant une portée bien plus grande

Ainsi la Bible ne parle pas de fin du monde, mais littéralement de but des temps, et le livre de l'Apocalypse est le livre de la révélation de Jésus-Christ – le livre qui Le révèle.

Le livre de l'Apocalypse a ceci de particulier qu'il est universel, dans le temps et dans l'espace, ainsi que dans le monde psychique et spirituel (on pourrait dire que c'est le livre de la n-ième dimension) : il est valable pour le passé (où certains le confinent), pour le futur (où beaucoup le situent), mais surtout pour le présent de chacun - il est valable pour toute personne de tout lieu et de toute époque, et particulièrement pour toi, ici et maintenant, dans ta vie de tous les jours, dans ton âme et dans ton esprit.

C'est cela qui fait sa force, comme celle de la Bible entière : toute interprétation particulière est inexacte, incomplète - et c'est à cela que l'on reconnaît un faux prophète : il fait des interprétations particulières à partir de grandes vérités universelles.

Ceci est fondamental : si nous ne comprenons pas le livre de l'Apocalypse, qui est La Révélation, alors nous ne comprenons pas la Bible, ni le fonctionnement des mondes (le monde physique, le monde psychique, le monde spirituel)



  Le Livre des livres  
Le livre de l'Apocalypse est le Livre des livres : il décrit ce que Dieu voit, ICI et MAINTENANT, en moi

Comme toute l'Écriture, le livre de l'Apocalypse est spirituel : il parle des choses de l'Esprit (et de leurs conséquences sur la vie psychique, physique, sociale, etc.) et ne peut être compris que par l'Esprit que DIEU donne : Jean "fut en Esprit" pour comprendre la Révélation.

Son enseignement n'est limité ni dans le temps, ni dans l'espace, et les références historiques et géographiques qui peuvent être données le sont en tant qu'analogies, afin que nous comprenions des réalités qui nous dépassent.

Ce qui s'y trouve est valable partout et dans tous les temps, ici et maintenant.


Rester en accord avec le reste de la Bible

Comme toute la Bible, l'Apocalypse est un livre qui ne peut être interprété qu'en accord avec tous les autres textes bibliques : toute prophétie de l'Écriture n'est pas sa propre explication... (2 Pi 1:20)

L'Esprit qui animait les prophètes de l'Ancien Testament est le même que celui qui animait les apôtres (Éz 2:2, 1 Pi 1:10, Ap 1:10) et qui anime les chrétiens qui les lisent : l'Écriture forme un tout.

Il s'agit d'être rigoureux dans la lecture du texte biblique : un mot ne peut pas être mis à la place d'un autre et un même mot dans des textes différents gardera le même sens, d'où le recours au texte grec original.


Se laisser remettre en question

Ceci étant posé, celui qui, étant de bonne foi, désire faire la Volonté de DIEU, se laissera remettre en question par l'Écriture, même lorsque Son enseignement va à contre-courant des idées qui ont cours, ce qui est le plus souvent le cas - il en a été ainsi dans tous les temps.

Cette étude n'est ni un "mode d'emploi", ni un commentaire au sens habituel : c'est un guide destiné à placer des repères dans une étude personnelle ou de groupe, et qui place un certain nombre d'éléments sur lesquels le chrétien va pouvoir réfléchir et méditer.

Ils reçurent le Verbe avec toute bonne volonté, examinant chaque jour les Écritures pour voir si les choses étaient ainsi (Ac 17:11)



  Les 3 mots qui font toute la différence  
Chapitre 1 Verset 1 : Apocalypse = Dévoilement

Ce livre répond aux questions essentielles : on n'y trouve pas de connotation apocalyptique dans le sens courant du terme (catastrophisme des temps dits "de la fin"), mais des signes - manifestations dans le visible de ce qui est invisible - du but final réservé par YHWH à chacun selon les choix qu'il aura faits à la croisée des chemins de sa vie.

Le mot Apocalypse est à prendre dans son sens premier de Révélation, Dévoilement.


Chapitre 1 Verset 1 : [...] ce qui doit être fait bien promptement...

... et non pas bientôt - ce livre s'inscrit hors du temps : nous sommes dans l'éternel présent de Dieu, pour qui 1000 ans sont comme 1 jour, et 1 jour comme 1000 ans.

Les choses décrites dans ce livre montrent que chaque moment est le moment de Dieu.

Chaque passage du livre de l'Apocalypse est une allégorie, qui nous décrits tels que nous sommes, et quelles sont les conséquences pour maintenant de nos choix passés, ou de nos choix présents pour le futur.


Chapitre 1 Verset 10 : [...] au jour du Seigneur...

...non pas un dimanche... mais ce Jour Grand et Terrible, de Gloire pour les sauvés, et de Jugement pour le monde et ses oeuvres. C'est déjà ici et maintenant : bénédictions et malédictions, qui sont les conséquences de la conformité ou non à la volonté de Dieu pour nous.

Puis à notre mort physique, nous restons dans l'état où nous étions : spirituellement vivants ou morts, selon qu'on est passé ou non par la nouvelle naissance, ou engendrement d'en haut.

Ce Grand Jour est le constat pour l'éternité de notre état de pécheur perdu ou de pécheur sauvé



  La Clé du Livre de la Délivrance  
La Bible est le Livre de la Délivrance

Vous y voyez un livre de jugement ? mais le jugement, c'est justement la délivrance...!

Avant la Croix, le jugement est devant vous.
Après la Croix, je jugement est derrière vous.
Si vous acceptez la Croix, vous êtes sauvé, physiquement, psychiquement, spirituellement.

Dans la vie de tous les jours, ce salut est mis en oeuvre par de petits jugements.
Le jugement, littéralement, c'est le tri : chaque composante de notre être est triée à chaque instant par le Saint-Esprit - à condition qu'on Le laisse faire.

C'est pourquoi dans le livre de l'Apocalypse il y a des louanges triomphantes au milieu des "catastrophes" : ce qui apparemment est négatif (catastrophes) est en fait positif (délivrances),
- Comme l'injustice envers Joseph - qui en fait était délivrance de ses frères
- Comme les tribulations de Job - qui aboutirent à une vision réelle de Dieu
- Comme la condamnation de Jésus - qui produisit notre salut
- Comme les persécutions envers Paul - qui permirent l'avancée du Royaume.

Il est important de ne pas vivre de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, qui voit dans la Bible un jugement qui fait peur.
Et de vivre de l'Arbre de Vie, qui voit dans la Bible un jugement salvateur.


Livre de l'Apocalypse : Clé du Livre de Délivrance

En quoi le livre de l'Apocalypse est-il la Clé de la Bible ?
apocalypse signifie révélation
Révélation de Qui EST Jésus-Christ.

Or la Bible est christocentrique : tout y parle de Christ.
C'est pourquoi le livre de l'Apocalypse, qui est révélation de Jésus-Christ, est la Clé de la Bible, donc la Clé du Livre de Délivrance.

Si vous n'ouvrez pas votre esprit à l'Esprit de Dieu qui vous révèle le fonctionnement de cette Clé, le reste de la Bible vous reste fermé.



  La Bible est christocentrique  
Et commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliquait, dans toutes les écritures, les choses qui le concernent (Luc 24:27)

Dans toutes les écritures il est question du Christ : les écritures sont christocentriques

Elles sont christocentriques car sans Lui la réalité n'existerait pas.

Genèse 1:1 par exemple, dans le Principe Dieu..., éclairé par Jean 1:1 dans le Principe est le Verbe, montre que tout existe par Christ et pour Christ.

En Exode, nous avons le peuple de Dieu qui renonce au vieil homme (l'Égypte), pour revêtir l'Homme Nouveau (Christ) : c'est notre réalité si nous entrons volontairement dans ce processus.

Le livre de Josué est le livre de Jésus (Jésus et Josué sont le même nom) : on y voit comment Christ conquiert en nous les territoires tenus par l'ennemi - c'est notre réalité si nous laissons Christ agir en nous.

L'Ecclésiaste nous dit que tout est quête d'Esprit : l'Esprit de Christ viendra en nous si nous L'y invitons.

Le Cantique des cantiques nous parle des Noces de l'Église avec Christ : nous faisons partie de l'Église si nous sommes nés d'en haut.

Les Psaumes sont littéralement psaume pour David : Christ y enseigne à ses bien-aimés (David signifie bien-aimé) la voie (Je SUIS le chemin) vers Dieu - nous marcherons sur cette voie si nous L'écoutons.

L'Apocalypse est révélation de Christ : elle montre QUI IL EST - et qui nous sommes si nous Le laissons nous métamorphoser.

En définitive, tout est christocentrique : Christ est réalité dans la Bible, Christ est réalité dans la Création, Christ est réalité dans la Cène, Christ est réalité du Salut, Christ est réalité dans l'Esprit, Christ est réalité dans nos vies, Christ est réalité en Dieu.

Si nous lisons les évangiles en laissant de côté nos idées toutes faites, nous y trouvons une réalité bien plus grande que ce qui est généralement enseigné : nous ne "croyons" plus, mais nous "savons", puis nous SOMMES.

Christ nous ouvre des portes tout au long de la Bible : à nous de les franchir - Il nous prépare le terrain : à nous de l'occuper.



  Je SUIS : Celui sans Qui tu n'es pas  
Le livre de l'Apocalypse révèle JE SUIS :


JE SUIS l'alpha et l'oméga, celui qui est, et qui était, et qui vient, le Tout-puissant (Apocalypse 1:8)

JE SUIS avant qu'Abraham fût (Jean 8:58)
Là où deux ou trois sont assemblés à mon nom, JE SUIS là au milieu d'eux (Matthieu 18:20)
Là où JE SUIS, soyez aussi (Jean 14:3)
JE SUIS avec vous tous les jours, jusqu'au but des temps (Matthieu 28:20)


JE SUIS le premier et le dernier, et le vivant (Apocalypse 1:17)

JE SUIS le vrai cep (Jean 15:1)
JE SUIS le pain de vie (Jean 6:48)
JE SUIS la résurrection et la vie (Jean 11:25)
JE SUIS le chemin, et la vérité, et la vie (Jean 14:6)


JE SUIS la racine et la postérité de David, l'étoile brillante du matin (Apocalypse 22:16)

JE SUIS la porte (Jean 10:9)
JE SUIS le bon berger (Jean 10:11)
JE SUIS la lumière du monde (Jean 8:12)
JE SUIS d'en haut (Jean 8:23)



  Le Chemin de la Vie de Plénitude  
Nul ne vient au Père que par moi (Jean 14:6)

Plusieurs chemins peuvent mener au Christ.
Un seul chemin mène à Dieu.

Le livre de l'Apocalypse révèle ce Chemin.
Le livre de l'Apocalypse révèle Christ.


Celui qui a le Fils a la Vie, celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la Vie (1 Jean 5:12)

La Vie éternelle, ou Vie de Plénitude, c'est l'ici et maintenant de Dieu.
Celui qui a le Fils a cette Vie.

Le livre de l'Apocalypse révèle Christ.
Le livre de l'Apocalypse révèle la Vie.


Dieu est UN, et le médiateur entre Dieu et les hommes est UN, [l']homme messie Jésus (1 Timothée 2:5)

Dieu est UN.
Christ est UN.
Dieu et Christ sont UN.

Celui qui est en Christ comprend cela.
Que celui qui ne comprend pas cela se perde en Christ!

Le livre de l'Apocalypse révèle ce Christ Médiateur.
Le livre de l'Apocalypse révèle qu'Il nous a faits Royaume et Sacrificateurs.


Il n'y a de salut en aucun autre - car aussi il n'y a point d'autre NOM sous le ciel, qui soit donné parmi les hommes, par lequel il nous faille être sauvés (Actes des Apôtres 4:12)

Christ est Salut.

Le livre de l'Apocalypse révèle ce Nom qui sauve.
Le livre de l'Apocalypse révèle ce Nom qui est Salut.


Personne ne peut poser d'autre fondement que celui qui est posé : Jésus le messie (1 Corinthiens 3:11)

Le fondement c'est Jésus, et non pas Adam.
Le fondement c'est Jésus, et non pas Moïse.
Le fondement c'est Jésus, et non pas Abraham.
Le fondement c'est Jésus, et non pas David.
Le fondement c'est Jésus, et non pas Jean-Baptiste.
Le fondement c'est Jésus, et non pas Pierre.
Le fondement c'est Jésus, et non pas Paul.

Le livre de l'Apocalypse révèle ce Fondement.
Le livre de l'Apocalypse révèle le Messie.



  Le Logos de Dieu  
Le Logos de Dieu est vivant et opérant, et plus pénétrant qu'aucune épée à deux bouches, et atteignant jusqu'à la division de l'âme et de l'esprit, des jointures et des moelles - et Il discerne les pensées et les intentions du coeur (Hébreux 4:12)

En lisant le livre de l'Apocalypse, on se rend compte que le Christ, décrit en tant que Logos dans la lettre aux Hébreux, y est aussi pleinement révélé sous ce Jour de Logos.

Christ, Verbe/Parole de Dieu, enseigne la justice avec deux bouches : paroles d'amour et paroles de vérité.

Les deux sont indispensables :
- l'amour sans vérité égare
- la vérité sans amour tue

Notre esprit, dans lequel l'Esprit de Dieu vient habiter, est distinct de l'âme, dans le sens où ce ne sont pas nos émotions, nos pensées et notre volonté qui doivent tenir les rênes de nos vies, mais l'Esprit de Dieu à travers notre esprit.

Le livre de l'Apocalypse décrit ce qui arrive à ceux qui résistent à ce règne de Christ en eux, et la béatitude de ceux qui ne Lui résistent pas.


Et il n'y a aucune créature qui soit cachée devant Lui, mais toutes choses sont nues et découvertes aux yeux de Celui à qui nous avons affaire (Hébreux 4:13)

Le livre de l'Apocalypse révèle pleinement cette omniprésence et omniscience de Christ.

Il nous demande Lui-même de rejeter sur Lui tous nos soucis : inutile de Lui cacher quoi que ce soit.

Confions-Lui tout.



  Comment aborder le livre de l'Apocalypse  
Comment aborder ce livre ?
  • avec Amour
  • avec le coeur pur
  • avec le désir d'y rencontrer le Christ

Ceux qui aiment y voir des catastrophes ont-ils raison ?

Le livre de l'Apocalypse est la Révélation du Christ Jésus, de son amour pour l'homme perdu - c'est donc un livre christocentrique, dans la mesure où il révèle le vieil homme, son maître et ses mécanismes, et appelle à le remplacer par le nouvel homme, par l'intermédiaire de l'Esprit de Dieu, et gagné pour nous et révélé à nos yeux par Christ.


Que nous disent les chiffres et les nombres de la Bible ?

Ils sont à interpréter comme des symboles, des adjectifs, des signes : ainsi en est-il des 144 000 (les sauvés), ou du nombre de la Bête 666 (la perdition).


Qui sont les 12 tribus d'Israël de l'Apocalypse ?

On ne peut les assimiler aux tribus de l'Israël physique moderne, car certaines manquent dans l'énumération qui en est faite dans l'Apocalypse, par rapport à l'A.T., et d'autres sont rajoutées : nous sommes donc dans un contexte spirituel.


Citations de l'Ancien Testament

Certains commentateurs du livre de l'Apocalypse, constatant qu'une grande partie des textes qui y figurent sont "repris" de l'AT, s'étonnent que Jean les "réinterprète à sa manière" : à la lumière de ce qui vient d'être dit (nous sommes dans un contexte spirituel), nous dirions plutôt que les textes de l'AT et du NT ont le même Auteur, le Saint-Esprit, et que le livre de l'Apocalypse nous donne la vraie signification des textes de l'AT.


Le Référentiel

D'autres diront que le référentiel peut être non spirituel : bien entendu, à l'intérieur de son propre référentiel, chacun a raison - la question n'est cependant pas de savoir si chacun a raison à l'intérieur du référentiel qu'il s'est fabriqué ou qu'il s'est choisi, mais la question est de savoir quel référentiel est le bon.

Le Christ a dit : je suis LE Chemin, LA Vérité, LA Vie : Il se révèle comme étant LE Référentiel - or, ce qu'Il a dit ou inspiré étant Esprit et Vie, Il montre bien que la clé qui rend vivante et dynamique toute écriture, c'est Lui-même, le Logos, le Verbe, par l'Esprit.


Spiritualité et "religion"

En abordant la révélation littéralement et psychiquement, nous n'avons accès qu'à une partie seulement de ses trésors : en effet, YHWH étant Esprit, Il n'est pas perceptible par les cinq sens, mais par l'Esprit Lui-même - si nous L'appréhendons "littéralement en esprit", nous avons accès à la compréhension de tout ce qui émane de Lui, à Sa création et à Ses mystères, qu'Il a bien voulu nous dévoiler.

Lorsqu'on a vu et entendu ces mystères, on fait partie de ceux dont il est dit 7 fois, dans le livre de l'Apocalypse, qu'ils sont heureux. Ils ont la relation directe avec le Père, sans l'intermédiaire d'un système religieux. Et ainsi, ils peuvent être en communion avec toute personne née d'en haut, de quelque dénomination qu'elle soit : dès l'instant où le Temple où nous rencontrons le Seigneur est spirituel (notre coeur régénéré, la nouvelle Jérusalem, le Royaume, qui est déjà présent, ici et maintenant), toute personne ayant ce même Esprit vit par et pour le même Seigneur, et est membre du même Corps. Étant sur le même terrain, les barrières entre fils engendrés du même Père sautent. De plus, ce qu'ont fait les systèmes religieux au cours des siècles ne nous concerne plus : nous ne sommes pas sur ce terrain-là, nous sommes libérés et vainqueurs de la Bête religieuse qui tente de prendre la place de Dieu dans le Temple que nous sommes.


Une lampe sur notre sentier

Le livre de l'Apocalypse nous parle, en particulier, de la victoire sur la mort, et de Celui qui en est victorieux, le Messie Jésus - ce ne sont donc pas des instruments de mort que nous utiliserons pour aborder le texte de ce livre : ce n'est pas la tradition qui expliquera la Bible, mais la Bible elle-même.

De même, ce ne sont pas nos pensées "psy" qui nous éclaireront, mais l'Esprit, celui dont il est dit qu'il est Saint et qu'il vient du Père - aucune interprétation particulière ne tiendra la route : la Bible doit être abordable à toute époque (p.ex. MAINTENANT), en tout lieu (p.ex. ICI), et concerner tout le monde (p.ex. ... MOI).


Transparence et successions

Dans le livre de l'Apocalypse, les mêmes choses sont décrites sous différents angles, vues comme plusieurs facettes d'une même réalité. De plus, des choses différentes en apparence sont vues sous le même éclairage de et par l'Esprit.

Ce qui est décrit dans le livre de l'Apocalypse ne doit donc pas être pris comme une suite d'événements à venir, mais comme une succession de tableaux répétitifs qui, superposés tels des feuilles transparentes, s'éclairent les uns les autres et forment un tout cohérent, la réalité, la vérité - et contrairement à ce qu'on pourrait croire, on n'obtient pas quelque chose de compliqué, mais quelque chose de complet (les sectes viennent de ce qu'on privilégie, choisit une facette de la Vérité aux dépens des autres, parmi celles qui nous sont révélées dans les écritures).

Nous avons également une succession de scènes terrestres, qui alternent avec des scènes célestes : la vision des choses de ce monde vues d'en haut nous les fait voir à travers les yeux du Seigneur.



Fiche descriptive

(Retour à la table des matières)

Titre du livre Apocalypse (du grec)
Révélation (traduction courante)
Dévoilement (trad. littérale)
Il est étonnant que ce livre, qui signifie révélation, dévoilement, passe pour un texte obscur...
Auteur Christ Révélation du Christ Jésus, que Dieu lui a donnée...
Destinataires Toi...
Moi...
Nous tous...
Les convertis, pour leur enseignement, les inconvertis, pour les appeler à la conversion
Date de rédaction De toute éternité...
Lieu de rédaction Le Ciel
Langue originelle La langue de l'Esprit Compréhensible uniquement par l'Esprit
Genre littéraire Spirituel Accessible uniquement par l'Esprit
Interprétation Spirituelle Les paroles de Dieu sont Esprit et Vie (Jean 6:63)
Thème Jésus-Christ est le maître de l'univers, en étendue et dans le temps Il veut être maître de ton histoire
Portée Universelle
Enjeu La Vie éternelle
But Le Salut Vivre de l'Arbre de Vie
Contenu Qui est Jésus...
Qui tu es...
Ta relation avec Lui...

Le texte Le texte traduit des écritures ne reflète pas toujours le grec original, (trop) souvent à des endroits clés L'interprétation spirituelle des écritures à partir du texte grec original a pour conséquence que beaucoup de difficultés, source de contradictions, disparaissent...


Interprétation spirituelle

(Retour à la table des matières)

L'avenir, tu n'as point à le prévoir mais à le permettre. (Citadelle, Antoine de Saint-Exupéry)


  Approche du Livre de l'Apocalypse  
Quatre approches interprétatives principales se dessinent, à travers les multiples tentatives d'explication du Livre de l'Apocalypse (selon MacArthur, dans son Introduction au Livre de l'Apocalypse) :
  • Approche prétériste : Les événements relatés auraient eu lieu au 1er siècle de notre ère
  • Approche historiciste : Panorama de l'histoire de l'Église depuis les temps apostoliques jusqu'à maintenant
  • Approche idéaliste : Fresque atemporelle de la lutte cosmique entre les forces du bien et du mal
  • Approche futuriste : Les événements des chapitres 6 à 22 ont trait à l'avenir (par rapport à la période de rédaction du Livre de l'Apocalypse)

L'approche de ce site (spirituelle) transcende - et englobe en même temps - complètement ces 4 approches :
  • Approche prétériste : L'approche spirituelle transcende et englobe les événements ayant eu lieu au 1er siècle de notre ère
  • Approche historiciste : L'approche spirituelle transcende et englobe le panorama de l'histoire de l'Église depuis les temps apostoliques jusqu'à maintenant
  • Approche idéaliste : L'approche spirituelle transcende et englobe la fresque atemporelle de la lutte cosmique entre les forces du bien et du mal
  • Approche futuriste : L'approche spirituelle transcende et englobe les événements des chapitres 6 à 22 ayant trait à l'avenir (par rapport à la période de rédaction du Livre de l'Apocalypse)

C'est en fait une méta-approche : si on cherche réellement la vérité qui libère, on reconnaîtra que cette approche comprend les autres, mais est plus libératrice car nous concernant chacun de nous, ici et maintenant. Jean décrit ce qui se passe spirituellement en nous, et ses conséquences sur ce qui nous entoure. Ainsi nous pouvons vivre ici et maintenant avec foi et assurance - et on cherche à soigner les causes des événements, et non pas les symptômes : il s'agit de chercher le pourquoi, à partir du constat des conséquences.



  L'interprétation spirituelle des écritures  
Les paroles de Dieu sont Esprit et Vie (Jean 6:63)

La meilleure manière d'interpréter la Bible est de la prendre simultanément :
  • littéralement - puisqu'elle vient de Dieu, qui Seul est la réalité
  • spirituellement - car elle est inspirée par le Saint-Esprit
ce qui ne veut pas dire qu'on va rester dans les hautes sphères d'interprétations "spiritualisantes", sans lien avec la réalité de tous les jours : au contraire, cette approche du haut (Esprit) vers le bas (Réalité quotidienne) nous donne l'assurance que notre compréhension des écritures sera la plus réelle possible, car tout procède de Dieu, et Dieu est Esprit.

Une interprétation particulière, comme on en voit tant, reste limitée à un lieu, une époque, une culture, etc.
Une interprétation spirituelle, vue avec l'oeil spirituel de Dieu, nous amène droit au but, met le doigt directement sur des sujets concrets, ici et maintenant.

Pour cette raison, on peut parler d'interprétation par l'expérience, ou d'interprétation littéralement spirituelle


Les prophéties

Depuis la venue du Messie, l'accomplissement des prophéties de l'Ancienne Alliance est manifeste : celles-ci ne concernent ni le futur (plus tard et ailleurs), ni le passé (Empire Romain ou autre), mais le présent (ici et maintenant, empire humain intérieur).
Il en est de même pour les prophéties du livre de l'Apocalypse, où l'Esprit reprend en les éclairant les prophéties essentielles qu'Il avait inspirées aux auteurs de l'Ancienne Alliance.

Ces prophéties, de l'Ancienne Alliance comme de la Nouvelle, te concernent toi, ici, maintenant


Versets appuyant l'interprétation littéralement spirituelle

L'interprétation littéralement spirituelle (ou par l'expérience) est celle des chrétiens de la Bible. Paul interprétait les textes de l'Ancienne Alliance spirituellement - combien plus devons-nous interpréter spirituellement ceux de la Nouvelle!

2 Pi 1:19-21 : C'est portés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu
C'est donc spirituellement que ces paroles doivent être comprises


1 Cor 2:14-16 : C'est spirituellement qu'on discerne les choses de Dieu
Dans ces choses sont comprises les paroles contenues dans les écritures et inspirées de Lui


Quand Jésus dit la vérité vous rendra libres ou mon Royaume n'est pas de ce monde ou mangez ma chair et buvez mon sang, il parle spirituellement : nous sommes libres en l'Esprit - le Royaume est en nous, dans notre terre promise intérieure, dont Christ est le Roi - le corps de péché est vaincu et les péchés sont lavés par le sacrifice du Christ.

Allons-nous croire que les écritures, inspirées par l'Esprit, doivent être comprises spirituellement, ou allons-nous les tordre comme le font ceux qui sont cités en 2 Pi 3:16 ?

L'AT, également inspiré par l'Esprit, s'interprète aussi par l'Esprit : lorsqu'on parle, en Deut 25:4, de ne pas museler le boeuf, on entend par-là que l'ouvrier ne doit pas être privé de son salaire (c'est ce qu'avait compris Paul en 1 Cor 9:9 et en 1 Tim 5:18) : sommes-nous plus que lui pour nous permettre d'interpréter les écritures différemment ?

Ainsi, la Loi elle-même doit-elle être aussi prise dans son sens spirituel (Rom 7:14), et cela d'autant plus que le Messie est venu, et que TOUT est accompli en Lui, y compris la Loi et les prophètes (voir également en Gal 4:22-26 un exemple évident d'interprétation spirituelle de l'AT).



Pourquoi beaucoup de chrétiens ont-ils peur de l'interprétation spirituelle (par l'Esprit) de la Bible ?

Plusieurs réponses sont possibles, dont voici les principales.

Tout d'abord, pour interpréter littéralement la Bible, il n'y a pas besoin du Saint-Esprit. Paradoxalement, ce sont les milieux qui se réclament le plus du Saint-Esprit qui chassent ce dernier de leurs interprétations de la Bible. Pour eux, tout est littéral : le vrai sens de la Bible, ce qu'a réellement dit Dieu, ne compte pas pour eux. Ils se sont créé un système, s'y accrochent, et ont peur de voir ce système s'effondrer, car ils s'effondreraient avec lui.

Une autre explication, beaucoup plus fondamentale, car elle touche à la conscience de qui nous sommes : l'interprétation spirituelle de la Bible révèle au lecteur du texte qui il est. L'orgueil spirituel étant ce qu'il est, moins le lecteur se connaît lui-même, plus il aura tendance à se sur-évaluer, donc à considérer comme inutile de se connaître au moyen d'une lecture spirituelle de la Bible. Dans son inconscient par ailleurs, il aura peur qu'une lecture autre que celle sur laquelle il s'est constitué "croyant" ne vienne tout remettre en question.

Il s'agit aussi d'une problématique d'appartenance au groupe : les vrais prophètes (ceux qui parlent de la part de Dieu) ont toujours été minoritaires, et ont toujours été persécutés par les "croyants" prisonniers des dynamiques des foules. La peur de ne plus faire partie du groupe, la peur de rester seul : voici encore une explication du rejet de l'Esprit de Dieu dans l'interprétation des écritures.

Le point commun de tous ces éclairages ? La peur. Le diabolos règne par la peur. Ceux qui se laissent prendre par la peur ne cherchent plus la vérité, mais cherchent à perpétuer un système. Ils sont conditionnés pour continuer sur cette voie, et réfuteront d'un geste de la main - sans la moindre parcelle de remise en question - tout argument prouvant que la Bible, c'est autre chose que ce qu'ils en disent / croient / enseignent.

Quant à vous, restez dans la sagesse de Dieu, accueillez ce que l'Esprit de Dieu vous révèle. Ainsi, vous connaîtrez la vérité, qui vous rendra libres!



  La valeur ajoutée de l'interprétation spirituelle du livre de l'Apocalypse  
En quoi la vision du livre de l'Apocalypse apportée par l'interprétation spirituelle vous est-elle plus profitable pour votre vie, ici et maintenant ?

N'est-il pas paradoxal qu'une interprétation spirituelle ait plus de réalité, ici et maintenant, qu'une interprétation littérale ?

Tout d'abord, tout ce qui vient de l'Esprit de Dieu est valable ici et maintenant (donc également pour les ici et maintenant du passé, et les ici et maintenant du futur)

...et concerne tout peuple, toute tribu, toute langue, toute nation, toute personne.

Il s'agit donc de toi, maintenant, là où tu te trouves

La Bible, et le livre de l'Apocalypse en particulier - qui la couronne et en constitue la clé - nous révèlent le monde spirituel.

Le monde spirituel étant la source de tout ce qui se produit dans le monde psychique et dans le monde matériel (la Bible parle en effet DES mondes), chacun pourra reconnaître dans la Bible et l'Apocalypse, à toute époque et en tout lieu, la description de ce qu'il observe ou vit

...par exemple, chacun pourra reconnaître en lui-même les caractéristiques de l'antichrist, l'homme de péché - la chair - mais également en tel personnage influent un antichrist (même si à une époque un grand antichrist pourrait s'élever, n'est-il pas important pour chacun de veiller à ne pas être antichrist soi-même ? - même constatation pour l'"enlèvement" de l'Église : pour celui qui est en relation avec Dieu à chaque instant, qu'importe s'il aura réellement lieu littéralement ou s'il ne s'agit que, vu du ciel, où le temps n'existe pas, de l'arrivée "en même temps" de tous ceux qui sont décédés à différentes époques ?)



  L'interprétation spirituelle est-elle supérieure ?  
L'interprétation spirituelle de la Bible est-elle supérieure aux autres interprétations ? NON

L'interprétation spirituelle n'est pas supérieure aux autres, mais elle les englobe : en effet, tout est issu de l'Esprit : ce qui sous-tend la matière, c'est l'Esprit, ce qui [devrait] guide[r] le psychisme, c'est l'Esprit.

Tout a une cause spirituelle : une libération spirituelle a pour conséquence une libération psychique, et éventuellement une libération physique si l'emprise allait jusque là.

Une interprétation particulière de la Bible ne sera valable que pour une époque, et/ou un groupe de personnes, et/ou un lieu, etc. Pensez au nombre de fois où il a été dit : "tel empereur est l'antichrist", "tel dictateur est l'antichrist", "tel personnage est l'antichrist". Une fois cette personne disparue, on oublie et 40 ans plus tard on recommence. Idem pour les "signes des temps" annonciateurs de "la fin du monde", etc.

Au contraire, une interprétation spirituelle de la Bible sera valable à toute époque, en tout lieu, pour toute culture, pour toute personne, etc. En fait, elle te concerne toi, ici, maintenant.

Et c'est là le miracle de cet outil merveilleux qu'est l'interprétation spirituelle : loin d'être un exercice intellectuel dans les nuages, elle est au contraire concrète, pour toi, où tu es en ce moment.

L'interprétation spirituelle, c'est la vérité qui libère.

Car elle procède directement de Christ, Vérité libératrice.

Ainsi, pour reprendre nos exemples, apprenez à reconnaître l'esprit antichrist en vous-même, et à considérer la "fin du monde" comme la fin du monde de Satan en vous, remplacé par le Royaume de Christ en vous.

L'interprétation particulière est une réduction d'une grande vérité en une petite vérité temporelle/temporaire, en un lieu, pour quelques personnes. Elle résulte d'un choix - or, le choix, dans la Bible, c'est littéralement l'hairesis, la secte.

Par conséquent, tout mouvement qui procède systématiquement, de manière compulsive, à une interprétation particulière de la Bible, est considéré par la Bible elle-même comme une secte.

Les sectes ont en effet comme particularité de naître de tout vent de doctrine. Alors, si vous désirez vivre sereinement dans la Paix de l'Esprit, ne vous laissez pas entraîner par tout mouvement particulier de doctrine religieuse, qui passera, mais soyez libéré(e) par l'Esprit de Dieu et laissez-Le vous expliquer la Bible dans son substrat spirituel, éternel.



  Pourquoi l'interprétation spirituelle des écritures agace-t-elle ?  
Une première réponse : parce que plutôt que désigner l'ennemi comme l'autre, ailleurs et dans une autre époque ("l'antichrist"), elle montre que tu es ton propre ennemi, avant tout, et que la Bible nous explique comment lutter contre cet ennemi (p.ex. Josué=Jésus faisant tomber les murs de notre territoire intérieur). Ne pas vouloir voir cela dénote d'une incohérence mortifère. En ce qui concerne le Livre de l'Apocalypse, on aime y voir tout, sauf soi-même... on aime y voir le passé (Empire Romain), le futur ("fin des temps"), mais on ne veut surtout pas y voir "soi-même, ici et maintenant".

Ensuite, par paresse : "on m'a toujours enseigné ceci, cela... je n'ai par conséquent pas de raison de changer ma façon de voir" - réaction irresponsable s'il en est, car elle dénote un certain reniement du libre arbitre : je m'aligne sur l'enseignement reçu, sans prendre l'initiative d'analyser si cet enseignement est biblique, conforme à l'enseignement de Jésus et à l'inspiration du St-Esprit.

Et aussi par peur de se retrouver seul : "tout le monde (du moins ceux de ma dénomination) pense comme cela, et si je pense autrement je serai mis(e) à l'écart". La peur est toujours le résultat d'un manque d'amour : tenir quelqu'un à l'écart pour sa manière d'interpréter la Bible - qui plus est celle des premiers chrétiens et des Pères de l'Église - est un manque d'amour, et par conséquent non-chrétien. Et d'ailleurs, se retrouver seul a toujours été le lot des vrais chrétiens, et en tout premier lieu du Christ Lui-même.

D'autres raisons peuvent être citées : à vous de discerner ce qui en vous ou autour de vous repousse l'Esprit pour l'interprétation des écritures, et pourquoi. Il en va de votre cheminement spirituel vers la Nouvelle Jérusalem.



  Exemples d'interprétation spirituelle  
  Exemple 1 : La fin du monde  
Scoop exclusif : voici la date de la fin du monde

La Bible est claire là-dessus : la date de la fin du monde est connaissable.

La Bible en parle à différentes occasions - et elle ne se trompe pas : lorsque vous connaîtrez cette date, vous direz : mais oui, bien sûr... comment n'y ai-je pas songé avant?

La Bible enseigne clairement que lorsqu'on rencontre Dieu, on change de monde : le monde ici-bas n'est plus notre cadre de vie naturel, car nous entrons dans le monde de Dieu. Nous sommes une nouvelle création (2 Cor 5:17) - ce n'est plus moi qui vis : Christ vit en moi (Galates 2:20). Le Royaume commence.

Or, le royaume n'est pas de ce monde (Jean 18:36)

Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde (Jean 17:16)

Vous êtes une race élue, une sacrificature royale, une nation sainte, un peuple acquis (1 Pierre 2:9)

La fin du monde, c'est donc notre rencontre avec Dieu, date à laquelle le monde cesse, et où commence le monde nouveau : la date de la fin du monde, c'est le jour où Dieu s'est révélé à chacun de nous, où a commencé le Royaume, Son règne en chacun de nous.

Et le septième ange sonna de la trompette : et il y eut dans le ciel de grandes voix, disant : Le royaume du monde de notre Seigneur et de son Christ a été fait, et il régnera pour les éternités d'éternités (Apocalypse 11:15)



  Exemple 2 : 666  
666, c'est 3 fois le chiffre 6 : la plénitude - 3 - de l'imperfection - 6 -, du mal - la perdition.
666, c'est l'homme - 6 - qui se fait Dieu - 3 -, qui décide à Sa place du bien et du mal.
666, c'est aussi 2/3 de 1'000 : la part de l'humanité rachetée - 1'000 - qui n'utilise pas l'Esprit (il manque 1/3), est comme étant sans Esprit, et se laisse séduire.

A la lumière de la signification de ce nombre, nous pouvons aisément comprendre que si la Bible nous en parle, c'est avant tout pour que nous voyions que nous pouvons être, nous-même, antichrist. Nous sommes antichrist lorsque nous vivons de notre vieil homme : celui-ci est cependant jugé à la Croix. Qui est vraiment assis sur le trône ? Si c'est Christ qui est sur le trône de nos vies, c'est que nous sommes au bénéfice de l'Arbre de Vie, que nous avons choisi en lieu et place de l'arbre de la connaissance du bien et du mal.

Ainsi, je peux être mon propre ennemi, si je fais le mauvais choix. C'est pourquoi Dieu est la solution à ce problème majeur, car Il prend mieux soin de moi que moi-même. En effet, Il est Juge : littéralement, Il trie (juger signifie littéralement trier) en moi entre les brebis et les boucs (Matthieu 25), entre le nouvel homme et ce qui transparaît encore du vieil homme.

Une image de ce tri est la constance dans la Bible du choix de Dieu qui se porte sur le cadet (2ème homme, nouvel Adam, nouvel homme) aux dépens de l'aîné (1er homme, premier Adam, vieil homme). Même image avec la 10ème plaie d'Égypte (mort des aînés). L'un sera pris (nouvel homme), l'autre laissé (vieil homme). Les scories sont séparées du métal par le feu purificateur.



  Exemple 3 : Le millenium  
1000, c'est 10 à la puissance 3 : l'humanité (10) rachetée (3 : elle appartient à Dieu). Le millenium est par conséquent la période de l'Histoire débutant à la Croix.

1000 ans, c'est aussi une période entre une mort - mort à quelque chose [*] - et une nouvelle vie avec Dieu - Dieu qui remplace cette chose, cette idole (Apocalypse 20:7).

C'est universel, valable à toute époque, en tout lieu, toute culture (toute interprétation de la Bible qui limite la parole écrite de Dieu dans le temps, l'espace, à une culture particulière, etc. n'est pas de Dieu, car elle mène à des impasses, à des contradictions et à des erreurs (qui font errer) [**]).



[*] Attachements à des choses que Dieu réprouve, dépendances vis-à-vis de choses qui ne sont pas de Lui, et surtout persistances à aller dans des directions dont nous savons qu'elles ne sont pas les bonnes.

[**] Le livre de l'Apocalypse est Révélation : le comprendre, c'est comprendre la Bible entière. Ceux qui sont enseignés par l'Esprit de Dieu le savent bien : il n'y a pas de contradiction dans la Bible - les contradictions apparentes viennent soit d'une mauvaise traduction, soit d'une interprétation littérale, alors que l'écriture dit d'elle-même qu'elle doit être interprétée spirituellement. L'interprétation spirituelle [***] harmonise toutes les écritures, fait tomber les barrières, ne fait pas de choix (litt. hérésie), mais au contraire cherche en toutes choses la volonté du Père d'amour.

[***] L'interprétation spirituelle est tournée en dérision par plusieurs, par ceux-là même qui vivent selon les éléments du monde, qui prennent Dieu en otage de leur vision irrégénérée du monde et des âmes et de Dieu : quelle est leur motivation profonde ? Le livre de l'Apocalypse non seulement est en harmonie complète avec le reste des écritures, mais en plus il révèle ces comportements sectaires, coupés du Dieu vivant, de ceux qui se prétendant de Dieu, tout en restant hermétiques à ce qu'Il a réellement dit : comment prétendre aimer Dieu si ce qu'Il a réellement dit nous indiffère ? Ces personnes c'est toi, moi, quand nous suivons la chair.




  Qu'est-ce qui règne en vous ?  

Qu'est-ce qui a pouvoir sur votre esprit ?

Est-ce un système humain ? (religieux, philosophique, politique, culturel, etc.)
Votre esprit est-il dominé par un pouvoir tentaculaire ? (au travail, à la maison, dans votre cercle familial ou élargi, dans une dénomination religieuse, un cercle intellectuel, une idéologie, etc.)

Ce pouvoir est-il à l'intérieur de vous, vous réduisant à l'esclavage ?

La "religion"

Les pseudo ("religieux") sont leur propre mesure (humanisme) et comptent sur leurs capacités propres, dans les domaines cités plus haut.
Ils n'ont pas conscience d'être dominés.
Si vous croyez régner sur vous-même, cette Grande Babylone doit tomber!

Religion et politique

Tous les systèmes religieux sont les mêmes, ce sont des séducteurs d'âmes, des voleurs de vie, qui s'allient au politique pour gouverner le monde dont Satan est le prince.

La dynamique des foules

Qu'il soit religieux ou politique, tout système repose sur l'esprit des foules. Forte, bête et cruelle, la foule commence à partir de 2 personnes, n'a ni conscience ni esprit, réagit au contact, et engendre le sentiment de puissance.

L'esclavage

Nous avons affaire à la puissance de l'homme matérialisée par l'impérialisme, d'où qu'il soit (homme naturel dominant son semblable, foule imposant sa dynamique à l'homme naturel, politique dominant les foules, Satan dominant la politique, chair prétendant gouverner la terre intérieure de notre âme, orgueil humain).

Séduction de la religion

  • rites qui "sauvent" (baptême des enfants, extrême onction)
  • grâce au rabais ("maintenant que je suis sauvé je fais ce que je veux")
  • compromission des religions humaines avec les créateurs d'injustices
  • politisation de la religion, sacralisation de la politique
  • évangélistes pleins aux as, banque du Vatican, églises orientales couvertes d'or
  • théologies qui expliquent les Écritures avec des notions sorties tout droit du coeur humain irrégénéré
     
La religion est par conséquent un système que se crée le vieil homme pour fuir Dieu. La religion est ainsi le pire ennemi de Dieu, car elle se prétend de Dieu tout en le fuyant, et fait ainsi errer beaucoup de personnes en recherche.

Tu n'aimes pas la religion ? Dieu non plus...

Ses fruits

  • images taillées (dogmes idolâtres)
  • fanatisme (idéologies destructrices)
  • théologies enfermant l'homme dans des schémas aliénants
  • injustices
  • etc.
     

La vérité libère

L'enseignement intelligent qui libère est celui qui ouvre le ciel, fait comprendre que le monde physique est sous-tendu par le monde spirituel, que le Règne de Dieu est dans notre coeur, qu'allier religion et politique c'est faire partie du système des deux bêtes du livre de l'Apocalypse, que les systèmes religieux sont fondamentalement injustes, accusateurs, calomniateurs, manipulateurs, désinformateurs, contrefacteurs, dissimulateurs, menteurs, diviseurs et séducteurs...

L'Église

Église signifie appelé hors de: hors du monde, y compris politique et religieux (bête) aux 3 niveaux (Apocalypse 13), hors de nos représentations issues du vieil homme (image de la bête), hors de notre prétention à faire à la place de Dieu (le chiffre du nom de la bête, 666, représente notre imperfection - six - aux 3 niveaux, qui nous pousse paradoxalement à nous croire égaux à Dieu).

La foi/espérance/amour au-dessus de la raison

De même que les actions d'amour du Christ rempliraient des volumes (Jean 21:25), les exactions des religions chrétiennes prendraient des années à citer... La foi chrétienne (par opposition à la "religion chrétienne") a cependant continué d'exister, cachée en Christ, malgré la récupération du "christianisme" par le politique et le religieux. "Cachée en Christ", car on ne peut écrire l'histoire de l'Église troupeau de Dieu, du fait que cette véritable Église de Christ n'est connue que de Dieu seul, constituée de ceux dont le Nom est écrit dans le Livre de Vie.

Contrairement aux bêtes, Dieu dirige par son Esprit d'Amour, et non pas par la puissance:
la toute-puissance de Dieu, c'est son Amour.



  Un garde-fou contre le sectarisme  
Une interprétation intelligente

Qui est intelligent dans cet Univers, si ce n'est Dieu Lui-même ? Or, Dieu nous parle par Son Esprit : c'est pourquoi une interprétation intelligente de la Bible, et du livre de l'Apocalypse en ce qui nous concerne ici, sera celle que l'Esprit même de Dieu nous indiquera, d'où son nom d'interprétation spirituelle.


L'Esprit est UN, l'esprit sectaire est multiple

Si tous se laissent guider par l'Esprit, tous seront UN. Les sectes proviennent de ce que certains ont leur interprétation particulière des textes bibliques. Une interprétation particulière de l'Apocalypse consiste à vouloir "coller" des événements particuliers à ce qu'elle nous révèle. Bien sûr, les événements particuliers sont liés aux principes généraux révélés par l'Apocalypse, mais aucun événement n'est L'Événement Unique que le livre de l'Apocalypse aurait "prédit".


L'interprétation particulière émane clairement de la chair

La chair aime à se gonfler de "vous verrez", "c'est moi qui ai raison", "je l'avais bien dit", etc. La chair cherche à se conforter dans des interprétations de faits "prévisibles", car le propre de la chair est la peur.

L'homme nouveau est libéré de la peur, et il aime à se tenir près de Dieu dans l'intelligence de Ses conseils.

Le livre de l'Apocalypse, ce sont des diagnostics sur l'état du monde, y compris notre monde intérieur. On y voit le Règne de Christ en ceux qui ont abdiqué le trône du vieil homme pour laisser la place à Celui qui les a rachetés par Son Sang. On y voit l'action de Dieu pour sauver ceux qui peuvent encore se tourner vers Lui, et la perte de ceux qui ont choisi la perte.



  Le piège de la réalité propre  
Nous croyons lire la Bible - en fait c'est elle qui nous lit:
  • elle nous dévoile qui nous sommes
  • et notre manière de la comprendre dévoile aussi qui nous sommes

Le danger qui guette chaque être humain consiste à se créer sa propre réalité - c'est ce que révèle le début du Livre de la Genèse avec le symbole de l'arbre de la connaissance du bien et du mal: l'être humain veut décider de lui-même que telle chose est bien, et telle autre mal. A l'opposé, Ephésiens 5:20 nous demande de rendre grâce toujours et pour tout:
  • TOUJOURS, et non pas quand nous y sommes disposés
  • POUR tout, et non pas malgré tout
  • pour TOUT, et non pas uniquement ce qui nous arrange

Se créer sa réalité propre consiste à négliger l'Arbre de Vie, Christ en Croix, pour se créer des images taillées de la réalité, des idoles, des dogmes.

Ces propres réalités sont de trois ordres:
  • religion, système que se crée l'être humain pour fuir Dieu
  • science, système que se crée l'être humain, qui nous montre non pas la réalité, mais comment l'être humain voit la réalité
  • philosophie, qui navigue entre les deux

Ces 3 éléments bien saisis, la foi brille de tous ses feux et se révèle être
La Solution de Dieu pour que l'Homme ait la Vie

Avec la foi, tout est parfait/accompli: La foi est la réalité de ce qu'on espère, l'attestation des choses qu'on ne voit pas (Héb 11:1). Mais la religion ne veut pas voir la réalité de la foi (c'est pourquoi elle se crée des dogmes idolâtres), et la science ferme les yeux sur le "sur-naturel" de la foi (p.ex. déni sur la réalité des "miracles").
La Bible est claire là-dessus, ceux qui ne voient pas ici et maintenant le Royaume ne sont pas nés d'en-haut: Amen, amen, je te dis: Si quelqu'un n'est pas engendré d'en haut, il ne peut voir le royaume de Dieu (Jean 3:3).

L'Esprit souffle où Il veut (Jean 3:8), alors que la religion et la science figent les choses en idées-ô-lâtries.
Certains l'ont dit, qui sont mis sous le boisseau par la religion (p.ex. A. de Mello, qui a dit "Les gens croient à tort que nous raisonnons avec notre cerveau - en réalité, nous raisonnons avec notre coeur, qui dicte d'abord la conclusion, puis commande à notre cerveau de fournir le raisonnement qui défendra notre conclusion"), ou rarement mis en avant, bien que la science soit en ce domaine plus honnête que la religion (p.ex. Karl Popper qui a dit "Le rationalisme est une croyance irrationnelle en la raison").

La Bible nous exhorte à laisser renouveler notre intelligence (Rom 12:2). Ceux qui s'y refusent voient leurs pensées se scléroser en dogmes humains, qui deviennent des obstacles à l'accueil de l'Esprit de Dieu.


Voyons les choses comme elles sont: qui a fait tuer Jésus en le livrant au pouvoir en place à l'époque ? les religieux de l'époque. Car Jésus n'est pas venu apporter une religion - ceux qui ne comprennent pas cela seront tôt ou tard partie prenante de l'égarement mondial.

La religion est un leurre: ceux qui y adhèrent se font ennemis de Dieu. On ne le répétera jamais assez: la religion est un système ad hoc que se forge le vieil homme dans le déni - car croyant plaire à Dieu - alors que ce système est mis en place pour, en vérité, fuir Dieu.


Tu ne comprends pas cela ? pose-toi la question:
  • est-ce que je manque de volonté de comprendre ?
  • est-ce que mon dogmatisme me rend aveugle ?
    (je comprends ce que je veux bien comprendre ?)
  • est-ce que j'ai compris mais ne peux pas admettre les faits (déni ?)
  • est-ce que j'ai compris mais ne veux pas admettre les faits (mauvaise foi ?)
N'hésite pas à te remettre en cause, à laisser opérer le renouvellement de ton intelligence.


Que le sans justice soit sans justice encore, que le sale soit sali encore, que le juste fasse la justice encore, et que le saint soit sanctifié encore (Ap 22:11).



  Le livre de la guérison  
Si nous nous approprions les paroles de ce livre, si notre esprit intègre l'Esprit de Christ présent dans chaque passage de ce livre de révélation, nous participons à une sublimation des paraboles des évangiles, qui déjà en elles-mêmes, paroles de Jésus, "nous accompagnent dans nos peurs, notre perfectionnisme, notre susceptibilité, les reproches que nous nous adressons à nous-mêmes", afin qu'intervienne en nous "la transformation, que Jésus provoquait chez ceux qui écoutaient ses récits".

"Dès lors que le Royaume de Dieu est en nous, nous sommes libérés de nos vieux modèles comportementaux, des attentes et des jugements des autres hommes. Nous sommes entiers et intacts. La maladie et les vexations ne peuvent nous atteindre en notre noyau le plus intime, la culpabilité n'y a plus accès non plus. Nous sommes authentiques. Nous entrons en contact avec l'image originelle et intacte que Dieu s'est faite de nous et notre vie commence alors à gagner en fluidité, à s'épanouir et à fructifier. Cette image originelle est comme une source qui jaillit en nous et nous apporte de nouvelles forces."

Les passages entre "" sont d'Anselm Grün



  Les 7 béatitudes du livre de l'Apocalypse  
Pour ceux qui pratiquent la méditation biblique, les 7 béatitudes du livre de l'Apocalypse constituent un sujet enrichissant.

Nous vous les donnons ici : à vous de vous les approprier!

1:3 Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et gardent les choses écrites en elle, car le temps est proche!

14:13 Heureux, dès à présent, les morts qui meurent dans le Seigneur! Oui, dit l'Esprit, qu'ils se reposent de leurs peines, et leurs oeuvres les accompagnent.

16:15 Heureux celui qui veille et garde ses vêtements, afin qu'il ne marche pas nu et qu'ils ne voient pas sa honte!

19:9 Heureux ceux ayant été appelés au repas de noce de l'Agneau!

20:6 Heureux et saint, celui qui a part au relèvement, le premier! Sur ceux-là, la seconde mort n'a pas d'autorité; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et du Christ, et ils régneront avec lui mille ans.

22:7 Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie de ce livre!

22:14 Heureux ceux qui lavent leurs robes, pour qu'ils aient autorité sur le bois de vie et entrent dans la ville par les portes!



Chiffres et nombres de la Bible

(Retour à la table des matières)


Les chiffres et nombres de la Bible sont des symboles : accompagnant d'autres termes, ils tiennent le rôle d'adjectifs, donnant contextuellement à ces termes leur signification profonde.
   
1
 

Dieu, l'Unique, "Je suis" : Dieu est UN, Christ est UN, l'Esprit est UN
 

2
 

Le témoignage : pour être valide, un témoignage doit être donné par au moins 2 témoins
 

3
 

Plénitude de Dieu Père, Fils et Saint-Esprit

Plénitude de l'homme corps, âme et esprit
 

4
 

Notre cadre actuel :
- l'espace-temps : largeur - profondeur - hauteur - temps
- les 4 points cardinaux
 

5
 

Interaction de l'homme avec son environnement immédiat :
- 5 doigts d'une main (actions de l'homme)
- 5 sens
 

6
 

7 - 1 : la perfection sans Dieu : l'imperfection, l'homme sous la domination du mal
 

7
 

3 (plénitude de Dieu)
+
4 (espace-temps, d'aussi loin qu'il vient et jusqu'où il ira)
=
7 (plénitude de Dieu dans l'espace-temps, perfection)
 
 

10
 

2 x 5 : témoignage sur l'action de l'homme => les oeuvres humaines, l'humanité
 

12
 

3 x 4 : intervention de Dieu dans l'espace-temps

           plénitude de l'homme dans l'espace-temps
 

24
 

2 x 12 : témoignage de l'intervention de Dieu dans l'espace-temps

Exemple : les 24 anciens du livre de l'Apocalypse, représentant les 12 patriarches de l'AT et les 12 apôtres du NT
 

40
 

4 x 10 : l'humanité dans l'espace-temps, la durée d'une vie humaine
 
 

666
 

3 fois le chiffre 6 : la plénitude de l'imperfection, du mal; la perdition
L'homme qui se fait Dieu, qui décide à Sa place du bien et du mal
2/3 de 1'000 : la part de l'humanité rachetée qui n'utilise pas l'Esprit (il manque 1/3), est comme étant sans Esprit, et se laisse séduire
 
 

1'000
 

103 : l'humanité rachetée (elle appartient à Dieu)

=> le millenium est la période de l'Histoire débutant à la Croix
 

10'000
 

Myriade : 104 = l'humanité dans l'espace-temps

=> les anges sont une myriade pour intervenir dans l'espace-temps des humains
 

144'000
 

1'000 x 122 : témoignage de l'intervention de Dieu (122 : les 12 tribus d'Israël et les 12 apôtres) pour racheter l'humanité

=> les sauvés sont 144'000 dans le livre de l'Apocalypse : ils représentent le témoignage (martyre) de l'intervention de Dieu dans l'Histoire des hommes pour les sauver
 


Présentation du Livre de l'Apocalypse

(Retour à la table des matières)

Tenons pour certain que l'âme peut se passer de toutes choses, excepté du Logos de Dieu, sans lequel tout lui est inutile. Avec ce Logos vous êtes riche, et rien ne vous manque - car Il est la vie, la vérité, la lumière, la paix, la justice, le salut, la joie, la liberté, la sagesse, la vertu, la grâce, la gloire et la félicité sans mesure. (Martin Luther, Le livre de la Liberté chrétienne)


  Qui est l'auteur du livre ?  
L'auteur du livre de l'Apocalypse est le Christ lui-même : Révélation du Christ Jésus, que Dieu lui a donnée...

Dieu donne Sa révélation (apocalypse) au Christ qui, via son Esprit, la révèle à un prophète (homme qui parle de la part de Dieu), qui est envoyé (apôtre) pour la transmettre aux hommes.

Cependant, seuls com-prennent (littéralement "saisir ensemble, embrasser quelque chose, entourer quelque chose", d'où "saisir par l'intelligence, embrasser par la pensée" - CNRTL) pleinement ceux qui sont ouverts à l'Esprit, qui l'ont accueilli, car les récipiendaires doivent eux-mêmes être inspirés pour comprendre ce qui est transmis par le prophète : l'Esprit les enseigne directement (Jean 6:45).



  Qui sont les destinataires ?  
Toi.
Moi.
Nous tous.

Les convertis [*], pour leur enseignement.

Les inconvertis, pour les appeler à la conversion [*].


[*] littéralement, la conversion est un changement de mentalité (metanoia), mais pas du domaine de l'âme (changement de chapelle), mais de celui de l'esprit, via l'Esprit de Dieu. Le changement produit est si fort qu'on parle de nouvelle naissance, d'engendrement d'en haut : de même que l'enfant qui va naître pénètre petit à petit dans un couloir de lumière jusqu'à sa sortie dans ce nouveau monde qu'est pour lui son nouvel environnement, de même nous sortons de notre couloir de la mort vers la lumière de notre salut, vers cette nouvelle terre et ces nouveaux cieux où nous accueillent le Christ et les anges, esprits de Dieu.



  Le genre littéraire  
Le genre littéraire du livre de l'Apocalypse est spirituel : accessible uniquement par l'Esprit

En effet, qui dit dévoilement dit voile : l'homme naturel n'a pas accès aux choses spirituelles, qui sont comme voilées à ses yeux. L'homme spirituel, lui, a un oeil qui voit à travers ce voile, par l'Esprit, car il s'approprie les résultats du salut accompli par le Christ, dont le déchirement du voile qui séparait l'homme de YHWH ne fut pas un des moindres. Appréhendé ainsi, ce qui est compris des écritures est ce que YHWH a réellement voulu dire en inspirant ses envoyés (apôtres), ses enseignants (docteurs) et ceux qui parlent de Sa part (prophètes).

La Bible est écrite de manière à révéler le caractère de son lecteur (1 Cor 2:14-15). Ainsi, seul celui qui est spirituellement disposé comprendra pleinement les écritures, car leur clé est spirituelle. Une des portes essentielles donnée par Dieu pour nous ouvrir la compréhension de son dessein éternel, c'est le livre de l'Apocalypse. Une fois cette porte franchie, ouverte par la clé de l'Esprit, le reste du contenu de la Bible s'éclaircit, les difficultés s'aplanissent, les contradictions apparentes disparaissent.

L'interprétation spirituelle des écritures implique l'effondrement des systèmes dogmatiques, fondés sur l'idolâtrie et la superstition, encouragés par un système humain qui tient à garder les foules sous sa dépendance. Celles-ci d'ailleurs préfèrent la pseudo profondeur du miraculeux à toute recherche de vérité révélée par des signes, par peur de découvrir la profondeur de leur Abîme, la vanité du système auquel elles tiennent, et la véritable nature de leur père. La "religion" est donc bel et bien l'opium du peuple.

Heureusement, il y a deux témoins dont l'Esprit se sert pour nous parler : les écritures, et les circonstances à l'intérieur de la création. Tout, dans la création, se tient depuis le commencement : tout a concouru pour que chacun soit maintenant là où il est. Mieux : si quelqu'un a maintenant l'occasion d'accéder à l'enseignement spirituel du livre de l'Apocalypse, cela faisait partie du plan du Seigneur dès le commencement. Mieux encore : avoir lu ces lignes n'était pas le fruit du hasard : ce que nous appelons "hasard" n'est en fait qu'une suite de petits événements, tellement nombreux qu'ils échappent à notre compréhension et à notre action... mais pas à celles de Dieu!


Quelques citations...

...du livre "L'Apocalypse de saint Jean", de Pierre Prigent (Labor et Fides, Genève)

[...] l'Apocalypse ne décrit pas le déroulement d'événements successifs. Bien plutôt entend-elle jeter sur la réalité des éclairages différents [p. 220]. [...] loin d'offrir une progression chronologique des événements à venir, notre auteur éclaire des situations variées et des problèmes différents avec la lumière unique de sa certitude chrétienne. Ainsi peut-il dire que le jugement est réalisé à propos du témoignage chrétien qui l'actualise (Ap. 11), ou de l'appel à la conversion des païens qui en devient urgente (Ap. 14), ou de la communion avec le Christ qui est une vie au-delà du jugement (Ap. 20) [p. 226]. [...] lire l'Apocalypse non comme l'annonce d'événements toujours nouveaux, mais comme la révélation toujours renouvelée sur des réalités fondamentales identiques et invariables dans leur essence, mais infiniment variées dans les conséquences que les hommes peuvent en tirer pour leur existence présente ou future [p. 365]. [...] lorsque l'Esprit parle [...] dans l'Apocalypse, ce qu'il dit est toujours relatif au présent des chrétiens [p. 230]. [...] l'Esprit révèle maintenant la visée véritable des prophéties de l'AT. Depuis la venue du Christ leur accomplissement est manifeste et c'est le rôle du prophète que d'en montrer l'actualité [p. 368]. Cette révélation véritable de Dieu suscite de la part de Satan une opposition qu'on peut à bon droit qualifier de mensonge [...] [p. 370]. [...] le mensonge est ce qui s'oppose activement à Dieu et à son plan de salut [p. 222]. Dès lors Dieu et son Christ règnent ; Satan n'est plus le prince incontesté de ce monde [...] [p. 370]. [...] tant pour les fidèles que pour les idolâtres, le jugement dernier se réalise et s'expérimente dès maintenant [p. 233]. [...] les vainqueurs n'ont plus rien à redouter de la seconde mort, laquelle est expressément identifiée à l'étang de feu et de soufre (20 :14, 21 :8) : en Christ le jugement est déjà prononcé. Ses fidèles n'ont donc plus à redouter la condamnation. En revanche l'ennemi est, avec les siens, promis à l'anéantissement [p. 228]. [...] les signes du jugement sont à la fois châtiment et instruments de salut [p. 243]. [...] le véritable peuple de Dieu n'est pas assimilable à la foule de ceux qui se réclament du nom de chrétiens ! [note en bas de p. 222]. [...] derrière le monde des apparences il en est un autre, dont la réalité n'est accessible qu'à la foi mais n'en est pas moins la seule véritable [...] [p. 375]. La logique temporelle doit accepter que lorsque Dieu intervient, on ne peut enfermer son action dans les catégories habituelles et affirmer que ce qui a été n'est plus et que ce qui sera n'est pas encore [p. 378].


...du livre "L'Apocalypse", de la série "Introduction au Nouveau Testament" d'Alfred Kuen (Emmaüs, St-Légier) , au sujet de l'interprétation dite "spiritualiste"

Les symboles ont une portée universelle, ils s'appliquent donc à l'Église de tous les temps et non à une période particulière du passé ou de l'avenir. [...] comme on interprète les images de Jésus (le cep et les sarments, le pain de vie, le berger, la porte...), en leur donnant un sens symbolique, il faut chercher le sens des symboles qui composent le livre : sceaux, coupes, trompettes, nombres, dimensions. Dans cette perspective, le livre acquiert une dimension intemporelle [pp. 196-197]. Ce type d'interprétation a le grand avantage d'étendre l'application de l'Apocalypse aux lecteurs de tous les temps [...] [p. 198]. [Cette vision] s'accorde le mieux avec son caractère universaliste embrassant [...] "toute tribu, toute langue, tout peuple et toute nation" [p. 198]. Cette interprétation s'accorde aussi le mieux avec la déclaration de Jean lui-même qui prévient le lecteur qu'il transmettrait son message par "signes" ou symboles [...] [p. 199]. L'interprétation "spiritualisante" des tenants du symbolisme s'accorde aussi mieux avec la manière dont les apôtres interprètent les prophéties de l'AT. [p. 200]. Suit l'explication de Jér 31 :31-34 donnée par Héb.8 :8-13 [et 10 :16-17], de même que celle d'Amos 9 :11-12 en Act.15 :15-18.


...du livre "Une table dans le désert", de Watchman Nee (page 150, Le Fleuve de Vie, Neuchâtel), au sujet d'Apocalypse 22:16

L'Apocalypse est la révélation, le dévoilement, l'apokalupsis de Jésus-Christ. Ce livre sert à ouvrir le rideau sur lui, pour nous le révéler. Il ne vise donc pas prioritairement à nous dévoiler les évènements à venir [...]. Il ne s'agit absolument pas de satisfaire notre curiosité intellectuelle, mais de pourvoir à nos besoins spirituels en nous révélant Jésus-Christ lui-même dans sa plénitude, afin que nous le connaissions. En effet, Christ est la réponse à toutes nos questions. [...] Il est celui qui est ressuscité, le Roi des rois victorieux, et tous les évènements à venir découleront de ce qu'il est.



  Le thème  
Jésus-Christ est le maître de l'univers, en étendue et dans le temps - Il veut être maître de ton histoire.

La victoire finale est à Dieu - à toi de L'accepter ou de Le rejeter.

Le Centre de la Bible, comme ici, est la gloire de Christ : Victoire de la Vie sur la mort.



  Le texte  
La traduction

Trop souvent, le traducteur se laisse influencer par son époque (modes), son éducation (milieu), sa religion (système). Bien sûr, la Bible n'est pas dénaturée au point d'être complètement incompréhensible, puisque beaucoup y trouvent le chemin du salut. Mais pour ce qui concerne la marche de chaque jour aux côtés de notre Seigneur, le texte traduit des écritures ne reflète pas toujours le grec original, (trop) souvent à des endroits clés. L'interprétation spirituelle des écritures à partir du texte grec original a pour conséquence que beaucoup de difficultés, source de contradictions, disparaissent.


La lettre tue, l'Esprit vivifie (2 Cor 3:6)

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, voir les choses sur le plan spirituel est beaucoup plus réaliste, praticable, ici et maintenant, et par soi-même, que certaines interprétations particulières. Celles-ci situent le livre de l'Apocalypse dans le passé ou le futur, ailleurs que dans la sphère de notre vécu, et comme concernant d'autres personnes (les méchants, c'est les autres... si possible dans un pays maltraité par les média !). Soyons donc libérés de toutes sortes de contraintes qui nous gardent prisonniers. Exemple : la Bête dont il est question à plusieurs reprises ; si nous la comprenons comme étant notre chair agissant en nous chaque fois que nous nous écartons du Seigneur, cela nous concerne directement, et nous est bien plus utile que d'assimiler cette Bête à un quelconque dictateur de l'Histoire passée, présente ou future. La preuve que les paroles de ce livre s'appliquent à la vie de chaque instant, c'est qu'on peut les expérimenter à tout moment.


Ce n'est pas un livre prophétique sur l'avenir

D'où vient alors qu'on ait fait du livre de l'Apocalypse un recueil de prophéties sur l'avenir (soit l'avenir par rapport à la date de composition, et qui dans ce cas aurait concerné l'Empire romain, soit l'avenir par rapport à l'ère présente, et qui attend un millénium de règne du Christ sur terre) ? La réponse se trouve dans la traduction du texte. L'esprit qui préside à ces traductions erronées ne considère pas le caractère réel de ces prophéties, mais leur attribue une interprétation particulière, alors que la bonne approche y voit d'abord un message universel et éternel, dont la réalisation est faite de cas particuliers, mais non uniques, partout et tout au long de l'histoire, tant qu'il y aura des hommes, ainsi que dans chaque homme, y compris vous et moi.

Mais - direz-vous - pourquoi les traducteurs et interprètes des textes prophétiques - en particulier de l'Apocalypse - ne tiennent-ils en général pas compte de la composante spirituelle de ces textes, et les abordent-ils "matériellement" ? Réponse : ces textes, et particulièrement l'Apocalypse, traitent de notre monde intérieur. Or, en fonction du cheminement spirituel effectué, ce monde est plus ou moins dominé par la chair. Comment voulez-vous que cette dernière accepte des textes qui la mettent à nu et conseillent vivement de la mettre de côté pour laisser la place à l'homme nouveau ? La stratégie diabolique de la chair consiste alors à détourner l'attention sur des sujets extérieurs, peu importe lesquels, pourvu qu'elle puisse rester tranquille dans son petit coin et régner sur nous. Le remède : laisser l'Esprit dominer le nôtre, et ce dernier dominer notre être entier, afin que le nouvel homme puisse progressivement prendre la place de l'ancien et régner sur notre être entier.


Exemples de ruses de la chair dans la traduction
  • le premier verset de l'Apocalypse contient pas moins de 3 fautes de traduction et une erreur de compréhension, qui orientent dès le départ le lecteur sur la mauvaise voie
     
  • le verset 10 du chapitre 1 parle du Jour du Seigneur, le jour grand et terrible, et non pas du dimanche, ce qui change la perspective
     
  • autre erreur de traduction, ailleurs dans la Bible, mais influençant la traduction du livre de l'Apocalypse : la parousie, qui doit être comprise comme la présence du Seigneur, et non pas comme son retour
     
  • à plusieurs reprises, des verbes qui sont au présent dans l'original grec sont traduits au futur, comme si les faits relatés ne nous concernaient pas, mais étaient destinés à d'autres personnes (et si possible ailleurs...)
     
  • des verbes au passif (c'est Dieu qui agit) sont retranscrits à l'actif (c'est l'homme qui agit - ou plus exactement la chair...)




Quel doit être le niveau social d'un chrétien pour "réussir sa vie" ?
Christ

Quel doit être le bagage intellectuel d'un chrétien pour comprendre la Bible ?
Christ

Quelle doit être l'intelligence d'un chrétien pour recevoir l'Esprit ?
Christ

Quelle doit être la compétence d'un chrétien pour garder le troupeau ?
Christ

Quelles doivent être les relations d'un chrétien pour toucher le monde ?
Christ

Quelle doit être la volonté d'un chrétien pour se relever d'une chute ?
Christ

Quelle doit être la motivation d'un chrétien pour persévérer jusqu'au bout ?
Christ


QUELLE EST LA RÉPONSE ?
CHRIST


Livre de l'Apocalypse

Retour à la table des matières

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)