Le feu purificateur

Bien-aimés, ne trouvez pas étrange le feu purificateur qui est parmi vous - qui est [en fait] une épreuve - comme s'il vous arrivait quelque chose hors du commun (I Pierre 4:12)

Sur terre, les épreuves sont là pour trier (*) en nous ce qui est de Dieu et ce qui n'est pas de Dieu (dans le sens de "ce qui est livré à Dieu" et "ce qui n'est pas livré à Dieu")
L'épreuve du feu consiste à purifier notre être intérieur, de la même manière qu'on purifie un métal par le feu : un tri est fait, les scories se séparent du métal
Si nous ne nous laissons pas purifier dans cette vie par les épreuves, si nous laissons subsister le mélange de scorie (restes du vieil homme) et de métal (nouvel homme), nous sommes ce que Christ a qualifié de "tièdes"
Or, la tiédeur ne suffit pas pour séparer le métal des scories : il faudra au tiède le feu de l'Esprit de Dieu pour être sauvé in extremis (I Cor 3:15)
(pourquoi Daniel et ses compagnons ne furent-ils pas consumés par le feu ? Parce qu'il n'y avait plus rien à consumer : ils avaient déjà laissé toutes leurs impuretés intérieures être consumées par le feu purificateur de Dieu)

mais amassez-vous des trésors dans le ciel (Matthieu 6:20)

S'amasser des trésors dans le ciel, c'est avoir pour valeur de vivre du nouvel homme, ayant laissé le vieil homme de côté
A l'inverse, si nous avons pour valeur de vivre de la chair, nous amassons des trésors terrestres, mais rien au ciel
Et comme il ne saurait y avoir de chair dans le ciel, lorsque nous y serons jugés (triés) la seule chose que nous aurons, la chair, ne résistera pas au dernier feu purificateur, et nous n'aurons pas de nouvel homme pour vivre avec Dieu
C'est cela l'enfer : se trouver au ciel sans nouvel homme, sans avoir de quoi vivre en communion avec Dieu, tout en étant conscient de Sa Présence

(*)

Dans la Bible, le mot "jugement" signifie littéralement "tri" : chaque fois qu'il est question de jugement, il est question de tri - et inversement, lorsqu'on parle de tri (des brebis et des boucs p.ex.) il s'agit de la même chose que lorsqu'on parle de jugement