Apocalypse

La chute de Babylone

Ce chapitre nous montre les marchands de drogue religieuse et ceux qui blanchissent le mal en bien
Pour la signification des chiffres et nombres, reportez-vous à la rubrique Les chiffres et nombres de la Bible
18.1 A côté de ces choses, je vis un autre ange descendre hors du ciel, ayant une grande autorité, et la terre fut illuminée de sa gloire.
18.2 Et il cria d'une voix forte, disant : elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, et elle a été faite une demeure de démons, et un refuge pour chaque esprit impur, et un refuge pour chaque oiseau impur et haï,
18.3 parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de sa prostitution, et que les rois de la terre se sont prostitués avec elle, et que les marchands de la terre se sont enrichis du pouvoir de sa vie de mollesse.
  • Ayant compris cela, je vois Christ, Ange de l'Éternel, descendre du ciel (niveau spirituel) avec l'autorité-liberté d'agir (royauté de l'Esprit) de la résurrection (couronne de vie) qui donne la vie aux morts : ainsi la terre intérieure de ma chair est mise en lumière, mon esprit étant conscient que Christ est vivant

    Il descend hors du ciel comme Il l'a fait pour son séjour sur terre il y a 2000 ans, car il peut encore venir séjourner dans nos coeurs, et faire son ciel en nous, si voyant l'état de notre Babylone intérieure nous nous tournons vers Lui

  • Voix forte : elle a un effet, soit de prise de conscience, soit de rejet de la réalité de notre coeur

  • Elle est tombée : de ses espérances, car elle n'a pas utilisé ses dons (capacités venant de Dieu)

    Heureux ceux qui prennent tôt conscience de leur appartenance à Babylone!
    Appartenir à Babylone, c'est vivre de l'esprit du vieil homme par la chair, Babylone de notre terre intérieure
    Tant que nous sommes en vie, nous avons la possibilité de tourner le dos à la religion humaine en nous tournant vers le Sauveur : n'endurcissons pas nos coeurs!

    Il est trop tard :
    - si lorsque nous prenons conscience de notre état notre coeur est déjà trop endurci
    - si nous mourons physiquement sans avoir effectué de metanoia (conversion à Christ et métamorphose complète des pensées, du coeur, de la volonté)

  • La grande : il y a longtemps que ça dure, et son pouvoir sur les esprits est tentaculaire

  • Demeure de démons : ils habitent Babylone, le terrain du vieil homme, sur l'Euphrate du péché

    Un exemple : « L'Esprit dit expressément qu'aux temps qui viennent quelques-uns apostasieront de la foi, s'attachant à des esprits séducteurs et à des enseignements de démons, disant des mensonges par hypocrisie, ayant leur propre conscience cautérisée, défendant de se marier, [prescrivant] de s'abstenir des viandes que Dieu a créées pour être prises avec action de grâces par les fidèles et par ceux qui connaissent la vérité ; car toute créature de Dieu est bonne et il n'y en a aucune qui soit à rejeter, étant prise avec action de grâces, car elle est sanctifiée par la parole de Dieu et par la prière. » (1 Timothée 4:1-5)

  • Refuge : où le vieil homme se protège (même racine que 'phylactère', censé - aux yeux de certains - protéger ceux qui le portaient : superstition, dont les différentes formes accompagnent souvent la religion humaine)

  • Impur : mélangé, p.ex. les traductions ou interprétations de la Bible, mélange de joyaux et de pensées de la chair
    Ou les prières humaines, voulant plier Dieu aux pensées humaines
    Ou vouloir plaire à Dieu par ses oeuvres mortes

    De ce point de vue, si on y réfléchit, Satan est pur - mais négativement : il est sans mélange en ce qui concerne l'opposition à Dieu

  • Oiseau impur :
    - l'autruche, qui a des ailes et ne vole pas, et est cruelle avec ses enfants
    - le pélican, qui mange des grenouilles
    - le hibou, qui ne voit clair et ne se complait que dans les ténèbres

    Bien entendu ce sont des analogies : rien n'est impur en soi « Je sais, et je suis persuadé dans le seigneur Jésus, que rien n'est impur en soi, sauf qu'à celui qui croit qu'une chose est impure, elle lui est impure. » (Romains 14:14)

  • Fureur : ardeur : plus nous sommes dans le camp ennemi, plus nous nous y enfonçons avec ardeur, car aveuglés par Babylone et ses "richesses"

  • Prostitution : ce sont les grands, qui forniquent! et ils enivrent les peuples, qui boivent (lire Ez.13) :
    - ils baptisent des non-élus
    - confirment des non-croyants
    - marient des adultères (remariage de divorcés : n'oublions pas qu'en grec le mot divorce est le même que celui qui désigne l'apostasie!)

  • Pouvoir de sa vie de mollesse : capacité, faculté de séduction de la facilité :
    - rites qui "sauvent" (baptême des enfants, extrême onction)
    - grâce au rabais ("maintenant que je suis sauvé je fais ce que je veux")
    - compromission des religions humaines avec les créateurs d'injustices
    - politisation de la religion, sacralisation de la politique
    - évangélistes pleins aux as, banque du Vatican, églises orientales couvertes d'or
    - théologies qui expliquent la Bible avec des notions sorties tout droit du coeur non-régénéré de l'homme
      (ce n'est pas de théologie de la libération dont nous avons besoin, mais de libération de la théologie)

  • Marchands : ils vendent des idées religieuses, vivant de la vie molle des indécis

    Ils substituent un veau d'or à l'époux, fait avec des objets ramenés d'Égypte, des idé-oles

    De plus, ils ont leurs avantages sur les 3 plans :
    - ils vivent sans travailler
    - ils ont la considération
    - on prie pour eux

    Ils ont les mots : "Seigneur", "Christ", "Dieu", mais pas ce qu'ils représentent, leur substance

    Bien sûr, ils ne sont pas tous comme cela... mais alors... qu'ils sortent d'elle : "sors d'elle, mon peuple!"
18.4 Et j'entendis une autre voix hors du ciel, disant : sortez hors de chez elle, ô mon peuple, pour ne pas communier à ses péchés et pour ne pas recevoir de ses plaies.
18.5 Car ses péchés se sont agglutinés jusqu'au ciel, et Dieu s'est remémoré ses injustices.
18.6 Rendez-lui comme elle-même a rendu, doublez-lui le double selon ses oeuvres; dans la coupe où elle a mélangé, mélangez-lui le double.
18.7 Autant elle s'est glorifiée et s'est livrée à la vie de mollesse, autant donnez-lui d'épreuve et de deuil. Parce qu'elle dit en son coeur : je suis assise en reine, et je ne suis pas veuve, et je ne verrai pas le deuil -
18.8 voilà par quoi, en un jour arriveront ses plaies: mort, et deuil et famine. Et elle sera consumée en le feu, parce qu'il est fort, le Seigneur Dieu qui la juge.
  • Hors du ciel : c'est spirituel, nous voyons les choses du dehors, comme Dieu les voit (il s'agit du ciel intérieur, trône de Dieu)

    Ceux qui veulent s'en sortir doivent donc commencer par reconnaître que c'est du système lui-même, la Babylone intérieure, qu'il faut sortir

  • Sortez : on appartient au Seigneur, étant sa prise de guerre

    Sortons loin, distançons-nous (spirituellement) de tout ce qui n'est pas conforme au Seigneur
    Si on reste physiquement, changeons notre vision des choses

    Bien sûr, il y aura des tribulations (chemin étroit), des mises à mort (aux trois niveaux) sur la place de la grande ville, où vendent les marchands de religion
    Mais n'ayons pas peur de nous faire exclure de la synagogue à cause d'un aveugle qui voit

  • Péchés agglutinés jusqu'au ciel : comme la tour de Babel - système sans Dieu, idées propres

  • Injustices : p.ex. juger différemment deux personnes selon des considérations humaines (classe, rang, race, religion, nationalité, culture, niveau d'intelligence, apparence extérieure, etc.)

    Rappelons au passage que lorsqu'il est parlé de la "vengeance" de Dieu dans les mauvaises traductions, il s'agit en fait du rétablissement de la justice

  • Double : selon l'AT le voleur doit rendre au double ce qu'il a dérobé

    Ici, nous avons affaire à des voleurs de justice, de vérité, qu'ils cachent au monde

  • Épreuve : test à la pierre de touche (test d'authenticité)

  • Deuil : l'Époux n'est en réalité pas son époux, mais son époux c'est son vieil homme, qui doit mourir

    Si l'Époux devient réellement notre époux, du fait qu'Il est déjà mort à la Croix, la mort de notre vieil homme n'est pas redoutée, bien au contraire, et le Nouvel Homme peut prendre les rênes de notre être

  • Famine : ceux qui rejettent Christ - ou ceux qui croient qu'ils croient - auront toujours faim, car ils ne se nourrissent pas de Christ, qui rassasie

  • Feu : Dieu juge/trie/purifie par le feu

    Si tout est mort, le feu consumera tout du vieil homme : pour ceux qui n'ont que le vieil homme, ce sera la "destruction", et pour les sauvés, ce sera la libération définitive de la chair
18.9 Et ils pleureront et se frapperont sur elle, les rois de la terre qui se sont prostitués avec elle et se sont livrés à sa vie de mollesse, lorsqu'ils verront la fumée de son incendie.
18.10 Se tenant au loin à cause de la peur de son épreuve, ils diront : hélas! hélas! la grande ville, Babylone la ville forte! car en une heure est venu ton jugement!
  • Rois de la terre : ceux qui dominent les autres (alors que le vrai pouvoir, c'est la royauté de l'Esprit) et trahissent le Seigneur en épousant d'autres idées, d'autres valeurs, d'autres esprits

    Ils suivent leur psychisme et d'autres esprits, et non pas leur conscience et le Saint-Esprit

  • Se tenant au loin : comme les apôtres à la croix, ils se retirent quand ça va mal, ont peur, car ils sont psychiques

    A la croix se trouvait par contre le 'bon larron', terroriste qui recherchait la justice

  • Épreuve : le test à la pierre de touche (test d'authenticité) ouvre les yeux sur la fausseté de la réalité que se construit le vieil homme, et la peur s'installe (comme au jardin d'Eden)
18.11 Et les marchands de la terre pleurent et mènent le deuil sur elle, parce que personne n'achète plus leur cargaison :
18.12 cargaison d'or, et d'argent, et de pierres de prix, et de perles, et de lin fin, et de pourpre, et de soie, et d'écarlate; et tout bois odorant, et tout objet d'ivoire, et tout objet de bois de grand prix, et de bronze, et de fer, et de marbre;
18.13 et cannelle, et amome, et parfums, et myrrhe, et encens, et vin, et huile, et fleur de farine, et blé, et bestiaux, et brebis; avec des chevaux, et des chariots, et des corps, et des âmes d'hommes.
  • Ils ne pleurent pas sur l'état des gens ou leur propre état de pécheurs, mais sur le fait qu'on n'achète plus leur cargaison, que leur système ne se vend plus

    Les pleurs sont ici émotion, sentiments, et non pas repentance menant à la conversion salvatrice (metanoia)

  • Versets 12 et 13 : ces cargaisons n'ont pas été rachetées, elles sont restées du vieil homme

    Chaque élément cité ci-dessous était destiné à être racheté/purifié en gloire pour l'éternité
    En lieu et place de cela, c'est la chair qui a prédominé

    Les valeurs intérieures :
    • Or : il vaut mieux en acheter au Seigneur, et non pas aux marchands de religion
      s'adresser directement au Seigneur, sans intermédiaire
      Notre or est de Jérusalem, le leur est de Babylone
      Le leur est valeur suprême pour les hommes, le nôtre est valeur suprême pour servir Dieu dans le Temple
    • Argent : paroles, discours ornés (ciselés) au lieu d'être paroles de Vie
      L'argent est absent du v.16, car les marchands savent ce que valent leurs paroles
    • Pierres de prix : elles laissent passer la lumière, mais ici, il s'agit de pseudo-lumière...
      De la Jérusalem céleste, les pierres de prix sont le fondement (les 12 tribus)

    L'aspect extérieur :

    • Perles : ici, pseudo-Église, Babylone
    • Lin fin : tissus (systèmes cohérents) d'idées humaines
      Le lin représente normalement les oeuvres des saints
      ici, c'est la gloire humaine obtenue en écrasant les autres
    • La soie est agréable à la vue : ça fait 'religieux'
    • Pourpre : gloire générale, ce qui éclate à l'oeil, idées à la mode
    • Écarlate : de ce monde

    Les structures :

    • Bois odorant : lit. thuyas, bonne et agréable odeur (pour le monde)
    • Ivoire : métaphysique (il y a un être mort derrière)
    • Bois de grand prix : cher à acquérir (p.ex. études qui donnent le prestige humain)

    Le vieil homme (minéraux sortis du fond de la terre) :

    • Bronze : aspect humain - alliage d'étain (faiblesse de l'homme) et de cuivre (émotivité), deux éléments en nous
    • Fer : il semble inflexible, mais rouille et se dégrade
    • Marbre : passion intérieure (car est formé sous chaleur et pression) qui constitue les colonnes des systèmes, les principes humains

    Les aliments (aux 3 niveaux) :

    • Cannelle et amome : religion extérieure
    • Parfums et myrrhe : extraits, culture religieuse
    • Encens : anesthésique (la religion endort, la foi éveille)
    • Vin : ici, idées qui viennent d'ailleurs que du Christ
    • Huile : ici, esprit humain irrégénéré, sans le Saint-Esprit
    • Fleur de farine : le meilleur du blé, ce qu'on devrait donner à manger : le Christ
      Ici, il vient d'un autre pays que le bon grain : Babylone
    • Blé : de quel grain nous nourrissons-nous ?

    La vie :

    • Bestiaux : ce qui nous fournit le confort humain
    • Brebis : ici, les pseudo-brebis
    • Chevaux : énergie qu'on met à diffuser un système
    • Chariots : contiennent et permettent la diffusion du système
    • Corps et âmes d'hommes : trafic d'êtres, personnes enchaînées, assujetties
18.14 Et les fruits d'automne de la convoitise de ton âme s'en sont allés loin de toi, et tout ce qu'il y a de gras et de lumineux est perdu loin de toi, et jamais, en aucun cas ils ne les trouveront.
  • Ce que l'âme espérait récolter de sa convoitise est parti

    Ce qui est tape-à-l'oeil et reluisant (lumineux), pour quoi on travaille et qu'on attend, n'est plus là

    Ayant conscience de cela, allons-nous prendre la bonne décision, ou allons-nous attendre qu'il soit vraiment trop tard (mort physique) ?
18.15 Les marchands de ces choses ayant été enrichis par elle, se tiendront au loin à cause de la peur de son épreuve, pleurant et menant le deuil, disant :
18.16 hélas! hélas! la grande ville! elle était enveloppée de lin fin, et de pourpre, et d'écarlate, ayant été toute dorée d'or, et de pierres de prix et de perles;
18.17a car en une heure a été faite déserte tant de richesse!
  • Enrichis : aux trois niveaux

    P.ex. on peut être riche spirituellement, tout en n'étant pas en relation avec Dieu

  • Épreuve : le test à la pierre de touche (test d'authenticité) est sans appel

    La richesse du monde (aux 3 niveaux) n'est que vide, désert, soif, chaleur étouffante, froid de la nuit, mirages
18.17b Et tout pilote et tous ceux qui naviguent sur un lieu, et les matelots et tous ceux qui travaillent la mer se tinrent au loin;
18.18 et ils criaient, en regardant la fumée de son incendie, disant : qui est semblable à la grande ville ?
18.19 Et ils jetèrent de la terre sur leurs têtes, et ils criaient, pleurant et menant le deuil, disant : hélas! hélas! la grande ville, où de son haut prix s'étaient enrichis tous ceux qui ont des bateaux sur la mer; car en une heure elle a été faite déserte!
  • Le voyage (ceux qui naviguent) représente la vie :

    Les matelots sont ceux qui servent le système
    Les pilotes, ceux qui dirigent
    Ceux qui travaillent la mer sont ceux qui tirent profit des âmes humaines

    On se rend compte soudain que tout est désert et mort : que ce "soudain" soit prise de conscience salutaire ici et maintenant, et non pas constatation effrayante après la mort physique!
18.20 Réjouis-toi à son sujet, ciel, et les saints, et les apôtres, et les prophètes; car Dieu a jugé le jugement contre vous par elle.
  • Dieu effectue un tri (jugement)

    Notre esprit (ciel) mis à part par/pour Dieu (saints), utilisé/envoyé (apôtres) par Dieu, parlant au nom de Dieu (prophètes) se réjouit d'avoir fait le bon choix
18.21 Et un ange fort prit une pierre comme une grande meule et la jeta dans la mer, en disant : ainsi, d'un coup, sera jetée Babylone, la grande ville, et qu'en aucun cas elle ne soit trouvée.
18.22 Et la voix des citharistes, et des musiciens, et des flûtistes, et des trompettistes qu'en aucun cas elle ne soit entendue en toi; et qu'aucun artisan d'aucun art en aucun cas ne soit trouvé en toi; et que la voix de la meule en aucun cas ne soit entendue en toi;
18.23 et que la lumière de la lampe en aucun cas ne soit brillante en toi; et que la voix du fiancé et de la fiancée en aucun cas ne soit entendue en toi, parce que tes marchands étaient les grands de la terre, parce que toutes les nations ont été faites errantes par ta drogue,
18.24 et qu'en toi on a trouvé le sang de prophètes et de saints, et de tous ceux qui ont été égorgés sur la terre.
  • Meule : voir Mat. 18:6 - Babylone est une occasion de chute

  • Citharistes : les hommes harmonisent leurs contradictions, mais pas avec le LA d'en haut, au-dessus de la mer de verre, où la pensée est métamorphosée (cf. Ez.33:32)

  • Flûtistes : les flûtes produisent les notes les plus hautes du monde intérieur - mais avec quel esprit ?

  • Trompettistes : pour claironner - mais quoi ?

  • Voix : de celle qui parlait à ton intelligence, qu'as-tu fait de ce que tu as entendu ?

    - As-tu écouté les trompettes d'avertissement des anges, ou bien celles du monde ?
    - As-tu exalté le Dieu Très-Haut et son Salut, ou bien les hommes et leurs oeuvres ?
    - T'es-tu harmonisé avec Dieu à l'aide de l'Esprit de Christ, ou bien étais-tu à l'unisson du monde ?

  • L'oeuvre de l'artisan de la Paix, du Salut, de la Joie a été couverte par celles du monde,
    la voix de la meule qui devait broyer le grain pour faire du pain qui nourrit n'a pas été entendue

  • Lumière : celle qui devait éclairer la conscience

  • Grands de la terre : ceux qui ont un ascendant (cf. 6:15 et Marc 6:21)

  • Errantes : la "drogue" pseudo-spirituelle les fait errer (cf. Dan.11:32)

  • Drogue : pour ne pas souffrir de la blessure, alors que le Seigneur dit : "je mets en lumière ta blessure : debout, c'est le jour, lève-toi!"

  • Terre : monde intérieur (où est ta sainteté ? où est ton prophétisme ?)

>>> Lectures parlant de ou citant Babylone