Apocalypse

Introduction

  • Chapitre 1 : entrée du Lieu Saint
  • Chapitres 2 & 3 (7 Églises) : Lieu Saint
  • Chapitres 4 & 5 : Saint des Saints
1.1 Révélation du Christ Jésus, que Dieu Lui a donnée pour montrer à Ses esclaves ce qui doit être fait bien promptement. Et Il l'a donnée en signe, l'ayant envoyée par Son ange à Son esclave Jean,
1.2 qui a témoigné du Verbe de Dieu et du témoignage de Jésus Christ, tout ce qu'il a vu.
  • Révélation : grec apocalupsis, dévoilement : on découvre des réalités invisibles, des mystères ignorés jusqu'ici. Le livre de l'Apocalypse n'est donc pas un livre obscur, mais au contraire un livre dévoilant la lumière à ceux qui lui sont ouverts, qui l'accueillent, la reçoivent dans leur coeur avec les yeux de l'Esprit et ainsi acquièrent la connaissance des choses d'En Haut. Nous sont dévoilés : des réalités en nous, dans notre monde intérieur ("sur la terre"), et ce qui est, était et sera ("dans le ciel").

  • Révélation du Christ Jésus :

    C'est Christ qui révèle ce qui est à/de Dieu ("Tout ce que le Père a est à moi")
    C'est Christ qui est révélé

    Ceci est très important : le livre de l'Apocalypse nous révèle pleinement le Christ et son oeuvre. Étant truffée de références à l'AT, l'Apocalypse nous montre donc aussi que Christ est déjà présent dans les textes de l'Ancienne Alliance (Adonaï est le Seigneur dans l'AT).

  • Christ Jésus :

Christ signifie oint (comme Roi), messie
Jésus signifie YHWH est salut

  • L'esclave a les particularités suivantes :

    il a été (r)acheté, acquis, gagné, conquis à la guerre (spirituelle) et non pas tué, mais gracié

    il n'a pas de volonté propre : il est instruit de son maître et agit conformément à sa volonté

    son maître a droit de vie et de mort sur lui

    il acquiert pour son maître, et non pas pour lui-même

    Se dire serviteur signifierait qu'on est soldé, et qu'on se réserve le droit de poser son tablier. Cependant, ce n'est pas contre notre gré que nous sommes esclaves, mais c'est une consécration volontaire, par amour.

  • Être fait : c'est le Seigneur qui est maître des circonstances; sachant que tout est entre Ses mains, nous pouvons avoir confiance que rien ne sera au-dessus de nos forces. Le vent du monde est bien trop fort pour nos propres forces (surtout si le gouvernail est cassé). Mais Il combat notre combat. Les portes sont ouvertes, les solutions trouvées, les demandes exaucées (Mat 7 :7) [1].

  • Bien promptement : soudain et rapidement. Dieu peut intervenir à tout moment, et ceci comprend également le moment où Il vient nous chercher.

  • Signe : le Seigneur donne des manifestations visibles des les choses invisibles, pour lesquelles il n'y a pas de mots. Dans l'Ancien Testament, les agneaux égorgés, la traversée de la Mer Rouge, la Terre promise, les ustensiles du Temple, etc., sont tous des signes de la réalité spirituelle toujours actuelle. Tout ce qui suit dans ce texte n'est que signes et symboles : à nous de les appréhender et interpréter en conséquence…

  • Ange : esprit au service de ceux qui héritent du salut (voir Héb.1:14).

  • Verbe : ne pas confondre le Verbe, qui est la Parole de Dieu qui a été faite chair en Jésus, avec les paroles de l'écriture : la Bible n'est pas une quatrième personne de la trinité [2].

  • Tout ce qu'il a vu : en vision, avec les yeux spirituels. C'est ce qu'il a vécu avec le Christ.


Traduction : quatre points importants :

  1. Révélation de J.C. : révélation le révélant Lui, puis « que Dieu lui a donnée » : révélation venant de Lui, qui est Dieu.
  2. Esclaves : il ne s'agit pas ici de serviteurs, mais bien d'esclaves, cependant libérés au prix de Son sang. Cette notion enlève toute velléité de créer un système clérical hiérarchique, car il n'y a que nous, les esclaves (le Corps), et Lui, le Seigneur (la Tête), seul chef du Corps ainsi constitué.
  3. Ce qui doit être fait : et non pas ce qui doit arriver. Il y a passif (être fait) : cela montre que nous n'avons pas à intervenir humainement, mais que nous avons affaire directement à la volonté divine (que certains nomment Providence). De plus, arriver sous-entend dans le futur, alors qu'ici on va simplement recevoir une révélation sur des choses actuelles et universelles, se déroulant dans l'éternel présent de Dieu, ici et maintenant.
  4. Bien promptement : et non pas bientôt. Ici aussi, il ne s'agit pas de parler du futur (bien que ce qui est universel existera bien sûr dans le futur), mais de ce qui arrive rapidement, à chaque instant de notre vie, ici et maintenant.



[1] Le Christ est survenu au moment où tous les particularismes religieux s'étaient effondrés sous l'oppression romaine, ouvrant la voie à l'évangélisation, facilitée par les voies romaines et la langue grecque universelle; les esclaves recevaient leur Libérateur.


[2] Ne pas dire « la Parole » en parlant de la Bible, mais « les écritures », ou « la parole écrite ».


1.3 Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et gardent les choses écrites en elle, car le temps est proche !
  • Heureux : 7 fois dans le livre de l'Apocalypse, 7 béatitudes (1 :3, 14 :13, 16 :15, 19 :9, 20 :6, 22 :7, 22 :14).

  • Lire et entendre les paroles : prendre con-naissance (naître avec) et comprendre les pensées.  Celui qui comprend est heureux, car il possède le Saint-Esprit et est conduit dans toute la Vérité, comme promis par le Christ.

  • Prophétie : les prophètes dérangent (ils parlent de la part de YHWH : consolation du passé, édification, fortification, stimulation pour le présent, avertissement, exhortation, espérance pour le futur), mais mieux vaut être vivant et se laisser déranger, plutôt que dans le système et mort.

  • Garder : ne pas oublier, ne pas laisser les oiseaux de l'oubli picorer les graines semées, qui doivent donner des arbres dont les branches pénètrent tous les domaines de la vie.

  • Le temps est proche : la vie sur terre est courte, le Jour du Seigneur arrive (v.10), où nous entrons dans l'éternel présent de Dieu (où nous sommes déjà en Esprit : ces choses sont valables dans tous les siècles, car elles constituent une vérité éternelle, et Ses paroles ne changent pas, car Sa Parole demeure éternellement).